Produit ARYSTA

Fongicide foliaire pour arbre fruitiers et cultures légumières   

Composition 

Contient 250 g/l de Difénoconazole en émulsion concentrée.

Numéro d’homologation 

08 46 087 

Compatibilité

DIFECOR 250 EC est incompatible avec les agents oxydants, acides forts et bases fortes. En cas d’utilisation en mélange avec un autre produit, il est recommandé de réaliser un test préalable en petit volume.

Activité biologique

DIFECOR 250 EC est un fongicide avec une action préventive et curative appartenant à la famille des triazoles. Il est absorbé rapidement par les feuilles et fonctionne de manière translaminaire, c’est-à-dire par systémie locale. DIFECOR 250 EC bloque le développement du mycélium dans les tissus végétaux, empêche l’apparition des symptômes liés aux différentes maladies et inhibe aussi la sporulation des champignons. DIFECOR 250 EC est résistant au lessivage après 2 heures. En outre, il présente une bonne persistance d’action.

Doses d’application 

Culture Maladie Dose Délai avant récolte (DAR)
Cultures légumières, dont les tomates Oïdium 0.05 l/ hl 14 jours
Abricotiers, pêchers et Pruniers Oïdium, Moniliose 0.02 l/ hl 14 jours

Fréquence et modes d’application 

– Appliquer selon les avertissements agricoles ou dès que les conditions sont favorables à la maladie. Alterner avec un produit à mode d’action différent.
– Délai avant retour dans le champ: attendre que le produit ait séché sur les surfaces traitées (environ 2 heures).
– Respecter les délais avant récolte.
– Remplir la cuve à moitié d’eau. Tout en mélangeant, ajouter le produit et compléter la cuve avec la quantité d’eau nécessaire. Appliquer le produit immédiatement.
– L’emballage de ce produit, soigneusement vidé, doit être rincé à l’eau manuellement (3 agitations successives) ou à l’aide d’un système de nettoyage à eau sous pression placé sur le pulvérisateur. Les eaux de rinçage devront être versées dans la cuve de pulvérisation. L’emballage ainsi rincé devra être ramené par l’utilisateur aux points de ramassage prévus à cet effet.
– Diluer les surplus de traitement au moins 10 fois et pulvériser ceux-ci sur la parcelle déjà traitée suivant les prescriptions d’emploi. Ne pas contaminer les étangs, les cours d’eau ou les fossés avec le produit ou l’emballage vide.
– L’emballage ne peut en aucun cas être réutilisé à d’autres fins. De façon à éviter tout surplus de traitement après l’application, on s’efforcera de calculer au mieux la quantité de bouillie à préparer ou la quantité à appliquer, en fonction de la superficie à traiter et du débit par hectare.